Le roi de Nusa Penida : le rocher T-Rex de Kelingking Beach, Bali
Bali,  Voyages

Nusa Penida en 4 jours : le guide de l’île petite sœur de Bali

Il y a une île, au sud-Est de Bali, qui présente tous les caractères d’un petit diamant brut encore préservé. Nusa Penida était relativement peu visitée jusque vers 2015. Elle commence aujourd’hui à gagner en notoriété mais conserve malgré tout son caractère authentique.

Vallonnée de collines verdoyantes et plantée de palmeraies en son centre, bordée de falaises calcaires abruptes qui plongent dans une mer turquoise, jalonnée de villages paisibles où l’on vous servira des plats typiques avec le sourire, Nusa Penida vous laissera sans voix. C’est l’une des plus jolies îles d’Indonésie qui soit et ce fut un moment inoubliable de mon séjour à Bali.

Ce mini-Bali d’autrefois se visite évidemment en scooter, pour expérimenter ses légendaires routes cabossées et découvrir des chemins de traverse où personne ne passe. Nusa Penida possède son propre dialecte, qui lui confère une authenticité unique. Autrefois terre d’exils pour criminels en tous genres, l’île a encore mauvaise réputation aujourd’hui auprès des Balinais, qui, dit-on, évitent d’y passer une nuit.

Encore épargnée du tourisme de masse, Nusa Penida sera l’un des rares endroits à Bali où vous pourrez vous retrouver seul(e) sur des sites. Petit tour des belles choses à faire sur cette île unique, en 4 jours.

Se rendre à Nusa Penida

Il y a aujourd’hui de nombreuses compagnies de ferries ou “speed boats” qui proposent des traversées vers Nusa Penida. Les ports les plus courants sont Sanur, Serangan ou Kusamba, à destination de Toyapakeh ou Sampalan. Je choisis volontairement de faire l’impasse sur Nusa Lembongan, la petite jumelle de Nusa Penida, au Nord, qui n’est que repaire d’hôtels de luxe et de plages à touristes.

Accostage d'un ferry sur la plage de Kusamba, Bali
Sur la plage de Kusamba à Bali, l’accostage des ferries est périlleux et exige des manœuvres précises

J’ai choisi Kusamba comme port de départ, car la ville se trouve à seulement une heure de route d’Ubud et que la traversée en bateau vers Nusa Penida ne prend qu’une quinzaine de minutes. Le trajet aller-retour en speed boat depuis Kusamba vous coûtera autour de 250 000 IDR.

Par contre, en fonction de votre heure d’arrivée sur le port, si vous décidez de passer une nuit au bord de la mer avant de traverser, Sanur peut être un meilleur choix, Kusamba étant plutôt mal équipée en termes d’hébergements touristiques.

La plage de sable noir, terminal du ferry de Kusamba à Bali
Le terminal du ferry de Kusamba se trouve sur une plage de sable noir un peu triste, qui donne des envies d’ailleurs.

La plage de Kusamba d’où partent les ferries est une plage de sable noir, languissante et un peu triste. Un grand ponton flottant facilite malgré tout l’embarquement. Lorsque j’ai traversé, il n’y avait qu’une poignée de touristes qui faisaient eux aussi le déplacement. Le reste des passagers du bateau était composé de locaux.

L’arrivée à Nusa Penida se fait sur une plage de sable blanc entourée d’eaux turquoises. J’ai débarqué au port de la compagnie “Mola Mola Express” à Sampalan. Petit conseil, notez bien avec quelle compagnie vous voyagez, car toutes ne partent pas du même point.

Louez votre scooter à Nusa Penida

À Sampalan, en sortant du port de Mola Mola Express, vous arriverez directement au milieu d’un grand parking où se louent des scooters, en plus ou moins bon état. Au départ, vous ne trouverez personne. Approchez-vous donc du premier groupe de personnes que vous trouvez et signalez-leur que vous souhaitez louer un scooter. Quelques minutes plus tard, quelqu’un arrivera nonchalamment pour vous renseigner 😉

Plage de Nusa Penida à Bali, juste avant l'orage
Alors que l’orage menace, cette plage de la côte Est de Nusa Penida prend ses plus belles couleurs.

N’hésitez pas à demander un 125 cm³ car les côtes très raides nécessitent un peu de puissance. Autre fait intéressant, ça va être très dur de trouver un casque si vous en cherchez un de petite taille. J’ai insisté pour en avoir un qui ne ballotte pas sur mon crâne ou pire, qui tombe sur mes yeux quand je baisse la tête, et mon loueur m’a prêté… Celui de sa femme !

Selfie avec casque de scooter à Bali

La location à la journée coûte environ 70 000 IDR jour, un prix qui se négocie à la baisse (50 000 IDR) pour un package de plusieurs jours d’affilée. Il faut bien évidemment payer en liquide. Pour info, le monsieur très zen qui s’est occupé de moi ne m’a demandé aucun permis ni papier.

Premier réflexe : faites le plein alors que vous êtes encore dans le village. Ensuite, vous trouverez des cahutes d’approvisionnement en carburant (“petrol”) çà et là sur le bord des routes mais elles ne sont pas si nombreuses. Soyez précautionneux(ses), on vous louera rarement un scooter qui a le plein et vous ne pourrez pas aller très loin.

Station-service typique sur l'île de Nusa Penida, Bali
A Nusa Penida, les stations-services sont de modestes stands achalandés de jerricans d’essence

J’étais à Nusa Penida, il faisait un temps magnifique, j’avais mon sac à dos sur les épaules et je partais à la recherche de mon premier hôtel. À l’inverse d’Ubud où conduire un deux-roues peut être franchement angoissant dans la cohue des embouteillages et la marée de scooters pressés, Nusa Penida offre un extraordinaire sentiment de liberté et vous serez souvent seul(e) sur les routes de l’île.

Arbre sacré centenaires à Nusa Penida, Bali
Les arbres centenaires sont sacrés à Nusa Penida comme à Bali, et les habitants entourent leurs troncs de tissus blancs.

Je compte faire le tour de l’île d’Est en Ouest, en changeant chaque nuit d’hôtel pour me rapprocher des sites que je souhaite visiter.

Boutique sur le bord de la route à Nusa Penida, Bali
Les boutiques de bord de route à Nusa Penida peuvent vous approvisionner en… presque tout !
Enfants jouant sur l'île de Nusa Penida, Bali
Enfants jouant sur le seuil d’une maison à Nusa Penida

Jour 1 : Le temple sacré de Goa Giri Putri

Après une première nuit d’hôtel en bord de mer et un copieux petit déjeuner bien mérité, me voilà partie pour visiter l’un des sites les plus prisés de l’île : le temple sacré de Goa Giri Putri.

Petit-déjeuner Balinais sur l'île de Nusa Penida
Les petits déjeuners balinais sont copieux et se prennent au soleil : boisson chaude, crêpes aux bananes, fruits frais, toasts et omelettes vous donnent de l’énergie pour toute la journée.

Ce temple est un haut lieu de pèlerinage pour les Balinais qui viennent des quatre coins de l’île pour y faire leur rituel de purification. Mais surtout, sa caractéristique principale est qu’il s’agit d’un temple souterrain caché dont l’entrée secrète se fait par un étroit boyau.

Entrée du temple souterrain de Goa Giri Putri, Nusa Penida (Bali)
L’entrée du temple de Goa Giri Putri sur l’île de Nusa Penida se fait par un boyau étroit.

Munie de mon magnifique Sarong rapporté de Tegalalang, je pénètre donc dans l’obscurité, entre les pierres, sans savoir à quoi m’attendre. Et là, c’est le choc. Une grotte immense de plus de 200 mètres de long s’étale sous mes yeux.

L’atmosphère est d’une sérénité incroyable. Il n’y a quasiment personne alentour. Pas un bruit non plus, à part le froissement des ailes des chauve-souris qui s’agglutinent autour des stalactites. Çà et là, des encensoirs brûlent sur les autels qui jalonnent les différents lieux de culte. De petits projecteurs diffusent une lumière blafarde qui se reflète sur la roche humide des murs. Au sol, des pavés et galets dessinent des formes géométriques et montrent le chemin.

Offrandes dans le temple de Goa Giri Putri à Nusa Penida, Bali
Offrandes disposées sur un autel en pierre dans le temple de Goa Giri Putri à Nusa Penida

Je vous conseille d’aller au-delà de la grande salle de prières où se trouve un alignement de bancs rectangulaires. Il y a derrière une salle encore plus impressionnante, siège de la dernière étape du parcours de purification.

Salle de prière du temple Goa Giri Putri à Nusa Penida, Bali
La salle de prières du temple souterrain de Goa Giri Putri à Nusa Penida dégage une atmosphère hors du temps.

Ici, un prêtre est en train de bénir un couple de Balinais. J’attends mon tour assise sur un banc creusé dans la roche. Lors de la cérémonie, le prêtre me fait me tenir bien droite, fermer les yeux et me pousse en arrière, où un collègue à lui me retient.

Ensuite, il procède à un rituel de purification et termine en me déposant au milieu du front le sceau du troisième œil avec un point de suie noire et me noue autour du poignet un fin bracelet composé de trois cordelettes. Une noire, une blanche et une rouge, qui représentent les trois dieux de la “Trimurti”, la trinité hindoue : Brahma, Vishnou et Shiva. J’ai religieusement gardé ce bracelet pendant presque un an avant qu’il ne casse.

Cérémonie et rituel de purification au temple de Goa Giri Putri sur l'île de Nusa Penida
Les moines procèdent au rituel de purification au temple de Goa Giri Putri, Nusa Penida.

À côté de l’espace de cérémonie, l’extrémité de la grotte s’ouvre sur l’extérieur. Plonger dans la lumière vive fait un drôle d’effet après les longues minutes passées à m’imprégner de la piété des lieux, dans la pénombre. Soudain j’entends un bruit : des singes ont sauté sur la petite pergola du sentier qui descend vers la vallée. L’ambiance est incroyable. Je retourne vers la sortie sans être capable de dire combien de temps j’ai passé à l’intérieur.

Autoportrait après rituel de purification au temple de Goa Giri Putri, Nusa Penida
Me voilà une femme nouvelle : le moine m’a aposé le sceau du Troisième Oeil lors de la cérémonie du rituel de purification au temple de Goa Giri Putri (Nusa Penida)

Pura Goa Giri Putri restera sans aucun doute le souvenir de spiritualité le plus marquant de mon voyage à Bali. Pour me remettre de mes émotions, je m’arrête à un “warung” un peu plus haut sur la colline et commande une piña colada réconfortante en admirant la vue sur les parcs à poissons.

Cocktail sur fond de mer bleue à Nusa Penida, Bali
Cocktail sur fond de mer bleue à Nusa Penida, Bali

Jour 2 : Atuh Beach, Suwehan Beach, et Thousand Islands Viewpoint

Au matin de mon deuxième jour sur Nusa Penida, je décide d’aller directement déposer mon sac à dos à mon prochain hôtel, Atuh Forest Cottage (tranche de prix 30-40 euros), qui propose des bungalows sur pilotis ravissants, au milieu d’une palmeraie avec une vue imprenable jusqu’à la mer. De là, je rayonne facilement en scooter vers les différents sites de l’île que je souhaite visiter.

Cottage sur pilotis à Atuh Forest Cottages, Nusa Penida
Cottage sur pilotis à Atuh Forest Cottage, Nusa Penida (Bali)

Atuh Beach

Le rocher percé d'Atuh Beach à Nusa Penida offre un décor de carte postale
Le rocher percé d’Atuh Beach à Nusa Penida offre un décor de carte postale

Une éclatante journée ensoleillée est propice à décoller tôt. Première escale, Atuh Beach. Conseil : pour profiter pleinement des teintes turquoises de la mer, n’hésitez pas à calculer votre visite en fonction de la marée. Autrement, la plage à marée basse n’est que champ de galets et de sable.

La plage d'Atuh Beach à marée haute
La plage d’Atuh Beach à marée haute n’a rien à voir avec la plage à marée basse, qui n’est qu’un champ de cailloux

Je gare mon scooter sur le parking en haut de la falaise. Un petit sentier raide descend jusqu’à la plage. Là encore, les chaussures fermées sont les bienvenues, quand je vois comment beaucoup de touristes galèrent en tongs ou en Birkenstock.

Selfie en maillot de bain sur la plage d'Atuh Beach
La baignade sur la plage d’Atuh Beach à Nusa Penida se mérite : il faut descendre depuis le haut de la falaise par un mauvais sentier.

La plage est magnifique, bien qu’occupée par nombre de paillotes et sièges à parasols à louer (ce n’est pas mon fort). Je préfère me diriger vers l’extrémité Est de la plage où je trouve une petite crique déserte pour me baigner et profiter de l’eau cristalline.

Suwehan Beach (Non accessible depuis 2018)

Après cette halte rafraîchissante, direction Suwehan Beach. D’après les descriptifs et avis que j’ai pu lire, cette plage me paraît l’une des moins fréquentée et des plus sauvages de Nusa Penida.

Au départ de la route, je croise un groupe d’écoliers qui m’informe qu’il vaut mieux ne pas se rendre à la plage, que la route est très difficile. Je me lance, car j’ai le sens de l’aventure chevillé au corps.

Enfants attendant le bus scolaire sur la route de Suwehan Beach
Enfants attendant le bus scolaire sur la route de Suwehan Beach à Nusa Penida, Bali

La route —on peut dire le chemin carrossable— est en effet en très, TRÈS mauvais état et il faut zigzaguer lentement entre les nids de poule (voire les trous béants) ou carrément rouler sur de la terre battue au milieu des caillasses. De plus, il y a de très fortes descentes et je prie pour que mon 125cc puisse faire la remontée sans souci.

Après bien une heure de conduite difficile, j’arrive sur le parking du site : l’endroit est désert. Au-delà de toute attente, il y a là une guinguette tenue par un jeune homme. Il m’indique que la plage n’est plus accessible, suite à un éboulement de falaise lié au tremblement de terre de 2018.

Plage de Suwehan Beach à Nusa Penida, Bali
La plage de Suwehan Beach vue depuis la falaise, et aujourd’hui inaccessible en raison d’un éboulement de terrain

La première chose qu’on se dit dans ce cas, c’est qu’un petit panneau d’information au tout début de la route, 45 minutes plus haut, n’aurait pas été du luxe … Mais il faut bien faire vivre la guinguette.

Je m’approche du sentier qui descend et comprend que ce serait folie de tenter de continuer. Les escaliers se sont complètement effondrés et la falaise n’est que tas d’éboulis. Il serait ultra dangereux, voir inconscient, de s’aventurer sur ce terrain plus que raide. Je prends quand même une photo pour témoigner.

Temple balinais à l'entrée de Suwehan Beach, île de Nusa Penida
Le temple à l’entrée de Suwehan Beach à Nusa Penida est aussi authentique que… désert !

Il y a malgré tout à côté un très joli temple habité par une petite famille de singes que je suis contente de pouvoir explorer. Après cette courte visite, je rebrousse chemin.

Thousand Islands Viewpoint et ses cabanes perchées

Je termine ma journée au site de Thousand Islands, l’un des plus spectaculaires de Nusa Penida. Je regrette un peu de ne pas avoir vérifié ma jauge d’essence plus assidûment auparavant car en cette fin d’après-midi, je suis bien dans le rouge.

Vache au pied d'un arbre dans la campagne de Nusa Penida, Bali
Scène de campagne à Nusa Penida (Bali) : des vaches se reposent à l’ombre d’un arbre.

Alors que j’emprunte les petites routes qui mènent au site, il me faut trouver une station service rapidement. Par station-service balinaise, vous savez maintenant qu’il s’agit d’une personne qui attend sur le bord de la route avec quelques bidons. Heureusement, des locaux m’indiquent le poste de ravitaillement le plus proche.

Sur la route, je croise un touriste hollandais qui a fait une bien mauvaise chute en scooter et qui s’est salement amoché le genou. Comme quoi, il faut vraiment faire attention.

Le petit café du site de Thousand Islands Viewpoint à Nusa Penida
Le petit café du site de Thousand Islands Viewpoint à Nusa Penida

Il est environ 17 h quand j’arrive à Thousand Islands. Il y a une petite guinguette sur place pour manger ou boire quelque chose. Je regrette d’y parvenir alors que le soleil a tourné, car les rochers de la plage et la mer en contrebas du point de vue sont déjà dans l’ombre de la falaise.

Les rochers impressionnants du site Thousand Islands Viewpoint à Nusa Penida, Bali
Le rocher en forme de diamant de Thousand Islands Viewpoint émerge de la mer, donnant à la plage des airs d’île perdue

Je pense que l’endroit fait partie des sites qu’il vaut mieux visiter à midi solaire, pour profiter du plus bel éclairage (photo oblige).

Je passe devant les cabanes perchées de Rumah Pohon Treehouse. On peut y passer une nuit, ce qui doit être fantastique. Réservations par ici.

Les cabanes perchées de Rumah Pohon Treehouse, Bali, île de Nusa Penida
Passer la nuit dans une cabane perchée vous fait vous sentir véritable Robinson à Nusa Penida

Ma journée se termine. Je passe la nuit à Atuh forest Cottage dans la quiétude de la palmeraie au milieu des collines. 

Jour 3 : Kelingking Beach, Pura Gunung Cemeng et Seganing Waterfall

Kelingking Beach, l’incontournable spot de Nusa Penida

Je me lève tôt, je fais mon sac et j’enfourche mon scooter. Direction le prochain hôtel que j’ai réservé, sur la côte Ouest de Nusa Penida.

De là, je m’allège avec seulement un petit sac de jour, contenant mon kit crème solaire-appareil-photo-eau-sandales-coupe-vent-paréo, et c’est parti pour Kelingking Beach, le trésor de l’île, le rocher massif en forme de T-Rex.

Le rocher en forme de T-Rex vu depuis la falaise qui surplombe Kelingking Beach à Nusa Penida, Bali
Le rocher en forme de T-Rex vu depuis la falaise qui surplombe Kelingking Beach à Nusa Penida, Bali

Sans surprise, le site est TRÈS fréquenté. Plusieurs petites guinguettes vendent des boissons fraîches et des snacks tout en haut. Je m’approche de la falaise de 150 mètres qui plonge dans la mer, la vue est fantastique. Pour descendre sur Kelingking Beach, il faut faire… la queue. Je patiente avec les autres touristes et je suis très contente 1) d’avoir un chapeau et 2) d’avoir mon Sarong sur moi car il me protège les épaules du soleil brûlant.

Les eaux turquoise de la plage de Kelingling Beach à Nusa Penida, Bali
Les eaux turquoises de la plage de Kelingking Beach à Nusa Penida sont un véribale appel à la baignade, mais attention aux rouleaux !

Ce qui est étonnant, c’est que les instagrammers gens font surtout la queue pour se photographier sur le “spot photo” le plus célèbre de l’île qui permet de bien avoir les falaises en arrière-plan, et ils rebroussent chemin une fois leur photo prise. Ensuite, pour descendre à la plage, ça se calme. Le sentier jalonné de bambous est très raide. Une fois de plus, je suis bien contente d’être en baskets 🙂

Traces de pas sur le sable blond à Kelngking beach, Nusa Penida, Bali
Mes traces de pas sur le sable blond de Kelingking Beach, Nusa Penida (Bali)

Arrivée en bas, la plage est somptueuse. Du sable blanc-rosé, une mer turquoise, des amandiers au bord de l’eau pour se poser à l’ombre : tout y est. Quelques baigneurs tentent leur chance dans les gros rouleaux qui se cassent sur la plage. Je les regarde hurler de peur quand les vagues arrivent et les projettent sur le sable. Les filles émergent les cheveux dans les yeux, en réajustant leur maillot.

Pause ombragée sur la plage de Kelingking beach à Nusa Penida, Bali
Les arbres qui bordent la plage de Kelingking Beach à Nusa Penida vous offriront leur ombre rafraîchissante.

Je ne tente pas la baignade car je n’ai pas assez d’eau pour me rincer et la journée est encore longue. Je me contente d’une petite sieste à l’ombre et d’un long moment de quiétude à regarder la mer avant de prendre mon courage à deux mains pour attaquer la remontée.

Seganing Waterfall

Sur la côte Ouest, mon choix ne se portera ni sur Angel Billabong’s (trop d’accidents m’a-t-on dit) ni sur Broken Beach mais sur la cascade Seganing Waterfall. Arrivé sur le site, on aperçoit très bien le magnifique temple de Pura Gunung Cemeng en contrebas, sur la falaise d’en face.

Vue sur le temple de Pura Gunung Cemeng à Nusa Penida (Bali)
Vue sur le temple perché de Pura Gunung Cemeng à Nusa Penida

Je gare mon scooter et je commence la descente. Le temps s’est un peu couvert et je suis seule à aller dans ce sens : tous les autres visiteurs que je croise sont en train de remonter.

Là encore, le sentier est bien raide et les marches, creusées à même la roche, sont nombreuses. J’ai lu certains avis qui comparaient cette descente à de l’escalade : étant grimpeuse, je vous confirme que ce n’est pas le cas mais qu’il ne faut pas avoir le vertige et qu’il faut faire attention.

Marches du sentier qui descend à Seganing Waterfall
Les marches du sentier qui descend à Seganing Waterfall sont plutôt rock’n’roll ! Soyez prudents !

Lorsque j’arrive en bas, je suis toute seule, c’est dingue. La-dite “cascade” de Seganing est en fait une petite chute d’eau qui se jette dans la mer en dégringolant entre les rochers, créant au passage de petites piscines d’un bleu translucide.

Cascades sur le site de Seganing Waterfall à Nusa Penida, Bali
Les petites cascades de Seganing Waterfall ne sont pas impressionnantes, mais il s’en dégage beaucoup de sérénité

C’est très beau et le site, utilisé à des fins religieuses —en témoignent les trois petits “meru”— inspire beaucoup de mysticisme et de sérénité. (Les meru sont des tours de bois que l’on trouve dans les temples balinais, sculptées et coiffées de toits de chaume noir de palmier, dont le nombre, toujours impair, varie selon la dignité du dieu, le maximum étant onze étages).

Piscine d'eau douce sur le site de Seganing Waterfall à Nusa Penida, Bali
Les piscines d’eau douce et claire dans lesquelles se déversent les cascades de Seganing Waterfall à Nusa Penida sont un véritable havre de paix.

Je me baigne dans l’une des piscines avec délectation, avant de remonter, revigorée, et de rentrer à bon port pour passer une nuit bien méritée à l’hôtel.

Autoportrait au pied des falaises du site de Seganing Waterfall, Nusa Penida, Bali
Autoportrait au pied des falaises du site de Seganing Waterfall, Nusa Penida, Bali

Jour 4 : Crystal Bay, baignade et snorkeling à Nusa Penida

C’est mon dernier jour à Nusa Penida, et pour mon dernier jour, je prends le temps. Grasse matinée, petit déjeuner en terrasse, puis je file à Crystal Bay pour une après-midi de snorkeling.

Panneaux de signalisation dans le secteur de Crystal Bay à Nusa Penida, Bali
Panneaux de signalisation dans le secteur de Crystal Bay Beachà Nusa Penida, Bali

Nusa Penida est très réputée pour ses spots de plongée sous-marine pour voir la faune et notamment les raies mantas sur le site marin dit de “Manta Point”, mais je préfère éviter ce genre d’attraction touristique qui à mon avis gène sensiblement ces magnifiques poissons dans leur tranquillité.

Je loue simplement un masque et un tuba sur la plage de Crystal Bay, pour un prix de mémoire de 50 000 IDR. Le loueur garde gracieusement mon sac à dos pendant ce temps. L’eau est assez fraîche et un petit shorty n’aurait pas été de trop. J’avoue que j’élude vite la possibilité de croiser des raies manta : la mer est houleuse et je ne compte pas trop m’éloigner du rivage.

Les palmiers de Crystal Bay sur l'île de Nusa Penida, à Bali
Les palmiers de Crystal Bay ondulent dans le vent sur l’île de Nusa Penida (Bali).

À part ça, les fonds ne sont pas si époustouflants que ce à quoi je m’attendais. L’eau est assez brassée par les remous et les courants, ce qui la trouble beaucoup dans les faibles profondeurs (je me pose la question des spots où les gens vont faire de la plongée pour éviter ce problème). La sensation de froid me fait rentrer finalement assez vite, sans que j’ai eu le temps d’apercevoir des poissons ou des coraux incroyables.

Je ne reste pas trop longtemps sur la plage de Crystal Bay, qui est bondée. Je préfère aller trouver un petit warung le long de la route, plus loin, pour manger un morceau.

Un Warung, sorte de bar local, sur l'île de Nusa Penida
Les bars/cafés sur l’île de Nusa Penida portent le nom de « warungs » : ambiance tropicale décontractée garantie.

Ce soir-là, je prends mon dernier curry aux légumes sur l’île. Mon bateau retour via Mola Mola Express est le lendemain matin.

Dîner simple mais efficace à Nusa Penida composé d'un curry et d'une bière
Dîner de curry végétarien et bière Bintang (une institution à Bali) pour mon dernier soir à Crystal Bay (Nusa Penida)

Nusa Penida restera mon plus beau souvenir de voyage à Bali. Malgré la haute fréquentation de certains sites, qui, je l’espère, était due au report de touristes qui n’ont pas pu, l’année où je m’y suis rendue, aller visiter les îles Gili en raison du tremblement de terre, Nusa Penida conserve charme et authenticité, avec ce côté un peu “roots” et “chill out” de ses petits warungs qui vous font oublier le temps, au son d’une musique reggae.

Fin de journée sur l'Océan sur l'île de Nusa Penida, Bali
Fin de journée sur l’Océan sur l’île de Nusa Penida, Bali. Au premier plan, un petit « Meru » (autel).

Épinglez cet article !

Nusa Penida: le guide
Cet article fait partie d’une série ! Découvrez les autres articles :
(Visited 81 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *